Internet des objets – le Québec est en retard…

Les analystes du monde entier prévoient qu’il y aura entre 20 et 50 milliards d’objets connectés dans le monde en 2020.  N’ayant pas les infrastructures de télécommunication dont jouissent plus de 100 pays dans le monde, notamment la technologie LoRa dédiée aux capteurs longue portée à faible consommation énergétique, le Québec en retard. 

Les villes souhaitent devenir des « villes intelligentes », à l’instar de ce que l’on voit en Europe et en Asie. Les entreprises veulent prendre le virage 4.0 / IIoT (Industrial Internet of Things) pour rivaliser sur la scène internationale. Qui dit ville intelligente et IIoT dit données qui viennent de capteurs (objets connectés) qu’on déploie à faible coût en grand nombre. Des capteurs à batterie avec une durée de vie de plus de 10 ans, sans recharge, ça existe, ailleurs… 

On veut faire du Québec un pôle de l’Intelligence Artificielle (AI). Mais pour faire du AI, ça prend des données, beaucoup de données. Tout comme pour les projets de villes intelligentes, ça prend des capteurs et ça prend des infrastructures sans fil conçues pour communiquer avec des capteurs de toutes sortes, ce que nous n’avions pas encore au Québec.   

Et bien tout ça est en train de changer. La startup Montréalaise X-TELIA est à déployer le premier réseau publique LoRa au Québec. LoRa est la nouvelle technologie déployée dans plus de 100 pays dont la France (par Orange et Bouygues Telecom), la Suisse (Swisscom), la Belgique, l’Allemagne, Les Pays Bas (KPN), La Chine, L’Inde (Tata Communications), l’Australie, les États-Unis (Comcast), etc. 

La technologie LoRa développée par un consortium international de plus de 500 compagnies (www.lora-alliance.org) permet de faire aujourd’hui ce que la 5G promet de faire dans plusieurs années, c’est-à-dire relier des millions de capteurs à batterie pour détecter des véhicules stationnés, lire des compteurs d’eau ou de gaz, mesurer le niveau de déchets dans des bacs pour optimiser les routes de collecte, mesurer la qualité de l’air et de l’eau, prévenir des débordements de rivières ou d’égouts, détecter des fuites d’eau, suivre et retrouver des actifs ou des personnes, aviser les utilisateurs d’un stationnement incitatif qu’il sera plein avant leur arrivée, surveiller la température d’un congélateur, mesurer le niveau de grain dans un silo, mesurer le taux de CO2 dans des salles de réunions, etc.     

Le réseau X-TELIA en opération depuis deux ans couvre maintenant une bonne partie du Grand Montréal, la Montérégie et plusieurs villes du Québec qui sont en plein virage Ville Intelligente grâce à la technologie LoRa.  En 2018 plus de 55 millions de messages de capteurs LoRa ont été transportés par le réseau X-TELIA au Québec.

La mission d’X-TELIA : Rendre les villes plus intelligentes, les entreprises plus performantes et les citoyens plus en sécurité.

Eric Bourbeau,
Groupe X-TELIA Inc.